L’eau dans les cosmétiques

Composant star des produits cosmétiques, elle est bien souvent présente dans les premiers ingrédients des listes INCI sous le pseudonyme Aqua ou Water. Vous l’aurez reconnu, l’eau est un élément tout aussi indispensable à la vie qu’à une grande partie de nos produits cosmétiques.
Excellent solvant, très bien toléré par la peau car non nocive, elle permet de donner une texture légère tout en incorporant des actifs hydrosolubles au produit. L’eau sans traitement contenant bien souvent impuretés, germes ou sels minéraux indésirables, elle doit valider un grand nombre de critères très stricts avant de pouvoir être incorporée dans un produit cosmétique et être impérativement filtrée. De nombreuses techniques de filtration existent et sont choisie par les marques selon des critères établis par leurs cahier des charges (osmose inverse, filtration par membrane). Celle-ci peut également être distillée selon un principe d’évaporation puis de condensation afin d’éliminer tout les minéraux qu’elle contient.

Pourquoi l’eau est-elle si importante en cosmétique ?

Contrairement à une croyance répandue, l’eau en tant que telle n’apporte rien à la peau. En effet elle n’est en rien absorbée par celle-ci : on ne gonfle pas à la sortie du bain ! Son rôle premier est de créer la texture du produit et d’y incorporer les principes actifs hydrosolubles. Ces actifs (acides de fruits, vitamines, extraits de plantes) dépendent du choix de la formulation de chaque produit. Mais l’eau ne joue pas seulement le rôle de solvant ! En effet, c’est en étant couplée avec des actifs qui la retiennent (glycérine, acide hyaluronique) que l’eau va pouvoir pénétrer le film hydrolipidique qui tapisse la peau et l’hydrater.

L'eau comme ingrédient principal dans les cosmétiques

Les eaux actives 

L’eau peut également être présente sous la forme d’eau “active” tels que les hydrolats (eaux florales). Obtenus durant le principe d’extraction d’huiles essentielles, ceux-ci contiennent les mêmes molécules que les huiles essentielles correspondantes mais en bien moindre concentration. Ils sont utilisés pour créer des lotions ou toniques rafraîchissants et purifiants. Notre coup de coeur est la lotion purifiante Ibbéo aux hydrolats de Barbane et d’immortelle, particulièrement efficace sur les peaux mixtes à grasses. 😉
Comme autre type d’eau active, on retrouve les eaux issues de fruits. C’est le cas de l’eau de concombre présente dans la crème Hydrapaise Biotanie, rafraichissante et profondément hydratante. D’autres marques privilégient de l’eau de source pour leur produits pour leurs vertus uniques et leur teneur en minéraux : les produits Ibbeo sont tous composés d’eau de source des Pyrénées de la région de Montcalm. Une eau aux grandes vertus car riche en oligo-éléments et minéraux.

L'eau dans les cosmétiques

Un composant parfois absent

Certains produits font quant à eux le choix de ne pas utiliser d’eau dans leurs produits. Composés uniquement d’huiles végétales, ils permettent de nourrir la peau en profondeur. C’est notamment le cas des baumes et huiles de chez Minimalistes et des sérum de chez L’Esperluète. Les compositions sans eau permettent d’apporter les acides gras nécessaires à la formation du film hydro-lipidique de la peau grâce à la sélection d’huile végétales spécifique à chaque type de peau.
C’est également le cas des déodorants Endro. Au bicarbonate de soude, à la cire d’abeille et à la cire de carnauba, ils forment un film sur la peau afin de stopper la transpiration. Avec de l’eau ce type de fonctionnement ne serait pas possible.

Bien que l’eau soit un ingrédient que l’on ne retrouve pas systématiquement dans les produits cosmétiques, son utilisation n’est pas anodine. Sa présence, couplée à des eaux actives et/ou de la glycérine permet à un produit d’apporter toute l’hydratation nécessaire à la peau. Il est donc primordial de faire de notre mieux pour préserver cet élément indispensable déjà trop pollué.

Voir nos produits

Retour